© Jérémy Chaussignand

BANAN’N JUG

JOYEUSEMENT MUSICALES


Les jug bands jouaient dans les rues, et quand on n’avait pas les moyens d’acquérir des instruments classiques, et bien, on transformait les objets du quotidien pour fabriquer de nouveaux instruments (la planche à laver devient un washboard percutant, le pichet devient un jug mélodique…). Dans le sud des États-Unis début 20ème, le jug chanté par des hommes à la voix grave et rocailleuse, emprunte des airs de ragtime, de blues ou de chansons de bal.

Et voilà quatre chanteuses-musiciennes qui revisitent ce répertoire entre Dirty Blues et Calipso Swing, elles s’accompagnent au banjo, ukulélé, kazoo, contrebasse, washboard et de toute une batterie d’objets hétéroclites aux sonorités pétillantes. Quatre voix harmonisées qui enchantent d’anciens refrains jazzy et s’autorisent d’heureux détours vers d’autres styles musicaux avec audace, sans complexe et tellement de bonheur. Elles ont l’authenticité d’un vieux blues-man édenté, la ferveur d’une chanteuse de gospel, l’humour taquin d’un pilier de saloon, l’impertinence d’une joueuse de poker, le sourire partagé d’un groupe de bastringue en goguette et surtout elles chantent joyeusement bien !


Concert programmé dans le cadre de la 32e édition du festival Les Guitares

vendredi 4 décembre 20h30


durée

1h30


âge

pour adultes et enfants dès 8 ans


tarifs

tarif normal : 15€ • tarif réduit : 12€ • tarif très réduit et EC(H)Oguitares : 9€


L'apéro sans plateau

Les oreilles sur le qui-vive


distribution

• Laure Colson : banjo, ukulélé, chant • Caroline Sentis : chant, kazoo, percussions • Marine Fourest : contrebasse, chant • Natacha Ghaddar : washboard, chant


la compagnie
dossier de presse

À voir aussi

mercredi 21 avril 15h

PERSÉPHONE OU LE PREMIER HIVER

CIE GIROUETTE - TRIO NOUK’S